L’étude du geste sportif

Figure de gauche : extrait d’un ouvrage technique sur l’analyse de la course.

Figure de droite : extrait d’un rapport ministériel sur l’enseignement des sciences à l’école.

La mécanique : la science du mouvement

La mécanique est la discipline qui a pour objet l’étude du mouvement des objets et leurs causes ; très délicate à enseigner, elle s’appuie sur des concepts qui viennent bousculer les expériences que nous procure notre vie quotidienne et à plus forte raison sportive ; plus pressés d’agir sur le terrain en donnant leurs directives, les techniciens du sport n’ont jamais cru devoir se former à une mécanique un peu particulière dénommée biomécanique, celle relative au corps polyarticulé humain (Le Monde - 21 Avril 2002). Il est vrai que très peu de progrès en gestuelle athlétique sont issus de travaux de laboratoires de mécanique.

Un rendez-vous manqué avec la culture technique de l’entraîneur

Les techniques corporelles évoluent en marge de l’activité scientifique de référence alors que dans les autres domaines techniques, une activité scientifique appliquée nourrit naturellement les progrès et autres inventions techniques. Malgré cela, les techniciens du sport sont pourtant devenus, ces dernières années, de remarquables metteurs au point des mécanismes gestuels. Dans "Culture Technique" (n° 13, 1965) G. VIGARELLO et J. VIVES ont étudié le cheminement de leur pensée technique en analysant avec minutie la teneur de leur langage commun (souvent emprunté à la mécanique) mais aussi les sources de leur savoir. Ces dernières sont de deux ordres. Tout d’abord un savoir pratique très important lié à une familiarisation quotidienne des phénomènes avec pour référence le champion du moment ; en second lieu, la culture des entraîneurs s’appuie sur des savoirs plus savants : anatomie fonctionnelle, physiologie et psychologie pour l’essentiel, autant de disciplines scientifiques qui leur permettent d’analyser les sensations à inculquer à leurs athlètes afin qu’ils réalisent et stabilisent ensuite le geste juste.

Des perspectives pour l’avenir

"Confrontée à une grande diversité, à l’intuition, à l’implicite voire à l’informulable, la connaissance issue du terrain demande à être théorisée et approfondie". Pour cela, il faudrait, semble-t-il, apporter d’autres connaissances et, cette fois, la biomécanique devrait jouer un rôle important. L’œil humain, fût-il celui de l’entraîneur averti, ne suffit plus quand il s’agit d’entrer dans l’intimité d’un geste technique : les ralentis magnétoscopés ont montré aussi leurs limites ; il faut introduire, dans l’étude des gestes, la mesure scientifique et appliquer les concepts et les lois de la mécanique.

CREPS de POITIERS - Château de Boivre 86580 Vouneuil sous Biard - Directeur de publication : Patrice BEHAGUE - | Hébergeur : OVH - 2 rue Kellermann 59100 ROUBAIX | Plan du site

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies